Dans News

Le frère mariste Henri Vergès assassiné en mai 1994 à Alger, et ses 18 compagnons dont les sept moines cisterciens de Tibhirine seront béatifiés le 8 décembre prochain en la Basilique de Santa Cruz à Oran.

 Une annonce faite par les évêques d’Algérie ce vendredi 14 septembre, qui résonne comme une bonne nouvelle dans notre diocèse et du côté de Matemale d’où est natif le bienheureux. C ‘est une date qui marquera l’histoire de l’Église et à n’en pas douter plus spécifiquement l’histoire contemporaine de notre diocèse. Le 8 décembre 2018, Solennité de l’Immaculée Conception, a été retenu pour célébrer en la basilique de Santa Cruz à Oran (Algérie) la béatification de 19 martyrs, 19 religieux et religieuses assassinés dans les années 1990, décennie noire pour l’Algérie, dont le frère Henri Vergès, natif de Matemale. 
Dans leur communiqué, les évêques d’Algérie parlent d’une «grande joie» et d’une «bonne nouvelle». C’en est une assurément, car le chemin fut long depuis 1994 (date du premier assassinat) pour reconnaître le martyre de ces 19 religieux, assassinés lors de la guerre civile algérienne. En Janvier dernier, le Pape François donnait ainsi son accord pour la promulgation des décrets de béatification d’Henri Vergès et des ses 18 malheureux compagnons. Cette béatification sera célébrée par le Cardinal Becciu, préfet de la Congrégation pour la cause des saints au Vatican. 

Décennie noire pour l’Algérie  

21 ans après après leur assassinat, six religieuses et onze moines, dont les sept cisterciens de Tibhirine voient donc leur martyre reconnu. Les moines de Tibhirine avaient été enlevés en mars 1996 dans leur monastère de Notre Dame de l’Atlas. Seules leur têtes avaient été retrouvées quelques mois plus tard, aujourd’hui la cause de la mort des frères est encore floue.

Les six religieuses, moins connues du grand public, ont été tuées dans cette même décennie noire, en 1994 et 1995 à Alger.

Mgr Pierre Claverie, évêque d’Oran, a été lui assassiné le 1er août 1996 par l’explosion d’une bombe devant son évêché, il avait 58 ans. Un attentat intervenu peu après la visite en Algérie du ministre français des affaires étrangères, Hervé de Charette, qui s’était rendu sur la tombe des moines de Tibhirine.

«Que leur exemple nous aide dans notre vie d’aujourd’hui», déclarent les évêques d’Algérie, affirmant que cette béatification sera, pour l’Église et le monde, un appel pour «bâtir ensemble un monde de paix et de fraternité», une manière pour l’Eglise algérienne et le pays tout entier de tourner cette sombre page de l’histoire.

La liste complète des futurs bienheureux

Cette béatification concerne au total 19 personnes consacrées, certaines étant bien connues, comme le Frère Christian de Chergé ou Mgr Pierre Claverie, mais d’autres religieux et religieuses dont les noms sont moins familiers figurent aussi dans cette liste. Ces martyrs qui vivaient au service de la population algérienne seront honorés au nom des milliers de victimes, musulmanes dans leur très grande majorité, de la guerre civile des années 1990.

Voici donc la liste des futurs bienheureux, dans l’ordre chronologique de leur assassinat:

Le 8 mai 1994 à Alger: Frère Henri Vergès, né le 15 juillet 1930 à Matemale, religieux mariste et enseignant français et Sœur Paul-Hélène Saint-Raymond : née le 24 janvier 1927 à Paris, religieuse française des Petites Soeurs de l’Assomption,

Le 23 octobre 1994 à Bab El Oued : Sœur Esther Paniagua Alonso, née le 7 juin 1949 à Izagre, religieuse espagnole des Soeurs Augustines Missionnaires et Sœur Caridad Alvarez Martin : née le 9 mai 1933 à Santa Cruz de la Salceda, religieuse espagnole des Soeurs Augustines Missionnaires,

Le 27 décembre 1994 à Tizi Ouzou : quatre Pères blancs, parmi lesquels trois de nationalité française, le Père Jean Chevillard, né le 27 août 1925 à Angers, le Père Alain Dieulangard, né le 21 mai 1919 à Saint-Brieuc, et le Père Christian Chessel, né le 27 octobre 1958 à Digne, et un Belge, le Père Charles Deckers, né le 26 décembre 1924 à Anvers.

Le 3 septembre 1995 à Belouizdad : Sœur Angèle-Marie Littlejohn, née le 22 novembre 1933 à Tunis, religieuse française des Soeurs missionnaires de Notre-Dame-des-Apôtres, et Sœur Bibiane Leclercq, née le 8 janvier 1930 à Gazeran, religieuse française des Soeurs missionnaires de Notre-Dame-des-Apôtres.

Le 10 novembre 1995 à Alger : sœur Odette Prévost : née le 17 juillet 1932 à Oger, religieuse française des Petites Soeurs du Sacré-Coeur

Le 21 mai 1996 vers Médéa, sept moines de Tibhirine (deux autres frères ayant échappé à l’enlèvement):

Frère Christian de Chergé : né le 18 janvier 1937 à Colmar, prêtre cistercien français, prieur de la communauté depuis 1984, moine depuis 1969, en Algérie depuis 1971,

Frère Luc Dochier : né le 31 janvier 1914 à Bourg-de-Péage, religieux cistercien français, moine depuis 1941, en Algérie depuis août 1946. Médecin, il est présent cinquante ans à Tibhirine, il a soigné tout le monde gratuitement, sans distinction,

Frère Christophe Lebreton : né le 11 octobre 1950 à Blois, prêtre cistercien français, moine depuis 1974, en Algérie depuis 1987,

Frère Michel Fleury : né le 21 mai 1944 à Sainte-Anne-sur-Brivet, religieux cistercien français, moine depuis 1981, en Algérie depuis 1985. Membre de l’Institut du Prado, il était le cuisinier de la communauté,

Frère Bruno Lemarchand: né le 1er mars 1930 à Saint-Maixent l’École, prêtre cistercien français, moine depuis 1981, en Algérie et au Maroc depuis 1989,

Frère Célestin Ringeard : né le 27 mars 1933 à Touvois, prêtre cistercien français,moine depuis 1983, en Algérie depuis 1987,

et Frère Paul Favre-Miville : né le 17 avril 1939 à Vinzier, religieux cistercien français, moine depuis 1984, en Algérie depuis 1989. Il était chargé du système d’irrigation du potager du monastère.

Le 1er août 1996 : Mgr Pierre Claverie : né le 8 mai 1938 à Alger, prêtre dominicain, évêque d’Oran depuis 1981.

(Source Vatican News)

Articles récents

Tapez votre recherche et appuyez sur entrée