Dans Parole de Dieu

3ème méditation de Frère Guigues le Chartreux
pour mieux vivre la Parole de Dieu

La prière

L’âme a compris. Cette connaissance tant désirée, cette si douce expérience, elle ne les atteindra jamais par ses seules forces ; plus son cœur s’élance et plus Dieu lui paraît élevé. Alors elle s’humilie et se réfugie dans la prière.

Seigneur, que seuls les cœurs purs peuvent voir, j’ai cherché, par lecture et méditation, la pureté véritable afin que je devienne capable de vous connaître un tout petit peu. J’ai cherché votre visage, Seigneur, j’ai désiré voir votre face adorable (Ps 26.8). Longtemps j’ai médité en mon cœur et dans ma méditation s’est allumé un feu, le désir de vous connaître toujours plus (Ps 38.4). Quand vous me rompez le pain de l’Écriture, je vous connais déjà, mais plus je vous connais, ô mon Seigneur et plus je vous veux connaître, non plus seulement dans l’écorce de la lettre, mais dans la réalité de l’union. Et ce don, Seigneur, je l’implore, non point par mes mérites, mais par votre miséricorde. C’est vrai, je suis une indigne pécheresse, mais les petits chiens eux-mêmes ne mangent-ils pas les miettes tombées de la table du maître ? À mon âme angoissée, ô Dieu, donnez des arrhes sur l’héritage promis, au moins une goutte de céleste rosée pour étancher ma soif, car je brûle d’amour, Seigneur.

Articles récents

Tapez votre recherche et appuyez sur entrée