Dans News

« Le monde dans lequel nous vivons s’est éloigné de la fragilité humaine pour revendiquer l’autonomie. Ce désir illimité nous a mené à détruire la planète. Ce même désir nous conduit aujourd’hui à détruire notre humanité »[1]

La protection de la Vie[2] est aujourd’hui décriée : au nom du confort, de la souffrance qu’on ne peut tolérer, de la maladie et même de la dignité, le choix de la mort paraît un recours préférable… Nous sommes en plein dans « la mondialisation de l’indifférence » tant décriée par le Pape François. Un discours bien éloigné d’un message d’amour et de solidarité envers les plus faibles de l’Église.

La prière pour porter le message de l’Église ?

Éric, le président de l’association qui gère le mouvement des Veillées pour la Vie, explique : « Saint Jean-Paul II nous exhortait sans cesse à promouvoir une authentique culture de vie. Que ce soit dans l’encyclique Evangelium Vitae ou durant l’homélie d’une messe des jeunes à Central Park en 1995, le saint Pape nous appelait à nous lever contre toutes les pressions et tentations qui veulent nous faire croire que la vie n’est pas sacrée. Mille projets fous peuvent naître de cette exhortation, comme les veillées, la neuvaine de formation Spi et Bioéthique sur notre site, des messes pour la Vie ou nos collectes de fonds pour des centres d’accueil pour futures mères…

Avant tout chose, c’est dans le silence de la prière que nous trouverons la force d’agir. Le Christ nous le rappelle dans la parabole de la Vigne et des sarments (Jean 15, 1-15) : si nous ne sommes pas connectés à la Vigne, c’est-à-dire au Christ, nous ne porterons pas de fruit. Et c’est pour cela que ces veillées sont aujourd’hui fondamentales : ce cœur à cœur avec le Christ, nous donnera les grâces pour mieux accueillir et protéger la Vie. »

Sainte Térésa de Calcutta ne conseillait pas autre chose. Elle dénonçait avec virulence les conséquences traumatisantes de l’avortement : « Si une mère peut tuer son propre enfant, dans son propre sein, qu’est-ce qui nous empêche, à vous et à moi, de nous entretuer les uns les autres ? » Et d’ajouter la première étape de toute action : « plus nous recevons dans le silence de la prière, plus nous nous donnerons dans la vie active. »

St Jean-Paul II  » Evangelium Vitae  » n° 95 & 100 :

« Il est urgent de se livrer à une mobilisation générale des consciences et à un effort commun d’ordre éthique, pour mettre en œuvre une grande stratégie pour le service de la vie. Nous devons construire tous ensemble une nouvelle culture de la vie : nouvelle, parce qu’elle sera en mesure d’aborder et de résoudre les problèmes inédits posés aujourd’hui au sujet de la vie de l’homme ; nouvelle, parce qu’elle sera adoptée avec une conviction forte et active par tous les chrétiens ; nouvelle, parce qu’elle sera capable de susciter un débat culturel sérieux et courageux avec tous. »

« On doit commencer par renouveler la culture de la vie à l’intérieur des communautés chrétiennes elles-mêmes. »

« Une grande prière pour la vie, qui parcourt le monde entier, est une urgence. Que, par des initiatives extraordinaires et dans la prière habituelle, une supplication ardente s’élève vers Dieu, Créateur qui aime la vie, de toutes les communautés chrétiennes, de tous les groupes ou mouvements, de toutes les familles, du cœur de tous les croyants ! »

Prière pour notre terre extraite de l’encyclique  » Laudato si  » :
Dieu Tout-Puissant qui es présent dans tout l’univers
et dans la plus petite de tes créatures,
Toi qui entoures de ta tendresse tout ce qui existe,
répands sur nous la force de ton amour pour que
nous protégions la vie et la beauté.
Inonde-nous de paix, pour que nous vivions
comme frères et sœurs sans causer de dommages à personne.
Ô Dieu des pauvres, aide-nous à secourir les abandonnés
et les oubliés de cette terre qui valent tant à tes yeux.
Guéris nos vies, pour que nous soyons des protecteurs du monde et non des prédateurs, pour que nous semions la beauté et non la pollution ni la destruction.
Touche les cœurs de ceux qui cherchent seulement des profits
aux dépens de la terre et des pauvres.
Apprends-nous à découvrir la valeur de chaque chose,
à contempler, émerveillés,
à reconnaître que nous sommes profondément unis
à toutes les créatures
sur notre chemin vers ta lumière infinie.
Merci parce que tu es avec nous tous les jours.
Soutiens-nous, nous t’en prions,
dans notre lutte pour la justice, l’amour et la paix.

Des propositions :

Mercredi 27 novembre :

  • à l’Église Saint-Matthieu à 11 h : Messe votive de Notre-Dame de la rue du Bac pour la défense des familles et la protection de la vie humaine, présidée par l’Abbé Maître (FSSP).

Samedi 30 Novembre

  • à la Chapelle Notre Dame de Lourdes :
    • 1 chapelet chaque jour du mois à cette intention
    • 11 h : Messe en l’honneur de Notre Dame de Vie pour préserver la Vie de son commencement à son terme naturel …
    •  
  • à la Cathédrale,  à 17 h : Veillée pour la Vie

[1] Mgr Aupetit, homélie du 16 mai 2018, cathédrale Notre Dame de Paris

[2] veilleespourlavie.org

Articles récents

Tapez votre recherche et appuyez sur entrée