Dans News

Image proposée par Marine (« Image pinocchio »)

Fake news, petits mensonges, bobards, rumeurs, affabulations, canulars, erreurs, tromperies, contrevérités, calomnies, médisances… Mentir est apparemment si répandu, de nos jours, qu’on estime cela normal !

Qu’en pensez-vous ? Peut-on vous faire confiance ? Dites-vous toujours la vérité ? Quand vous parlez, vos interlocuteurs doivent-ils deviner si ce que vous dites est vérité, exagération ou pur mensonge ?

Tout mensonge est une rupture d’alliance avec Dieu (= péché grave !) : il laissera dehors ceux qui mentent (Ap 22, 15), et leur destinée sera l’étang de feu (Ap 21, 8), là même où sera jeté le diable, le « menteur et le père du mensonge » (Jn 8, 44) !

Contre le mensonge envahissant, les Chrétiens sont appelés à bâtir leur vie sur la vérité immuable de la Parole de Dieu. Cette Parole ne cesse de nous sanctifier (Jn 17, 17), et ne dépend ni de nos cinq sens, ni de nos sentiments, ni encore moins de la réalité qui nous entoure, car elle vient de Dieu, le Créateur de toutes choses. Cependant, dans sa sagesse inouïe, le Seigneur, au travers de l’Apôtre Paul, nous demande de revêtir cette vérité dans un endroit précis : A nos reins, grâce à notre ceinture.

En effet, dans Ep 6, 14 : « ayez à vos reins la Vérité pour ceinture ».

Le mot « ceinture » vient du grec « Perizonnumi », qui signifie se ceindre, ou encore mettre autour du corps, envelopper, entourer, serrer, attacher. Cela signifie aussi se préparer au combat. Métaphoriquement, cela consiste à s’entourer, s’envelopper, serrer et attacher sur soi, la connaissance de la vérité que constitue la Parole de Dieu, pour nous permettre de faire face à tout type de combat dans notre marche avec Lui.

En effet, ce mot revient deux fois dans la même phrase pour exprimer le désir du Seigneur :

« Tenez donc ferme : ayez à vos reins (perizonnumi) la Vérité pour ceinture (perizonnumi) ; revêtez la cuirasse de la justice ». Et nous savons aussi que la Parole de Dieu est la Vérité (Psaume 119, 160 ; Jn 17, 17).

La vérité elle, vient du grec « aletheia » qui signifie : La vérité appuyée sur Dieu et l’exécution de ses desseins à travers le Christ, dictant les devoirs de l’homme, rejetant les superstitions, les mensonges et les opinions corrompues des faux enseignants. La foi ne résulte pas d’une connaissance mais d’une rencontre.

Mais concrètement, qu’est-ce que cela représente d’avoir à nos reins la vérité pour ceinture ?

1. Comme une ceinture chez le soldat, la Vérité doit régir notre marche avec le Christ

La bonne marche du soldat dépend de la manière dont il a ceint sa ceinture, autour de sa taille. Nous devrions nous assurer que nous sommes ajustés à la Vérité qu’est le Christ, pas juste de manière intellectuelle, mais véritablement insérée au plus profond de nous, au point de nous emmener à Lui donner la première place avant les faits scientifiques, avant la connaissance des hommes, avant la sagesse des hommes, et bien évidemment avant la sagesse charnelle, mondaine et diabolique.

Dans Éphésiens 4, 25 : « C’est pourquoi, renoncez au mensonge, et que chacun de vous parle selon la vérité à son prochain ; car nous sommes membres les uns des autres ». Chacun de nous doit marcher dans la dimension où désormais l’on ne fait rien sans la Parole de Dieu.

2. Comme une ceinture, la Vérité doit devenir la pièce centrale de toute chose

C’est la ceinture qui était la pièce centrale de l’armure dans l’armée romaine.

Paul nous exhorte donc à faire aussi de la vérité de la Parole de Dieu, la pièce centrale de notre marche avec le Christ.

« Aux temps fixés, il a rendu ce témoignage, pour lequel j’ai reçu la charge de messager et d’apôtre – je dis vrai, je ne mens pas – moi qui enseigne aux nations la foi et la vérité.[1] »

3. Comme une ceinture, la Parole de Dieu est ce qui nous donne la force au combat

C’est dans la Parole de Dieu que David en son temps, puisa la force nécessaire pour vaincre Goliath.

Quand nous sommes forts dans la Parole de Dieu, tout comme le jeune David, il n’y a aucun géant qui pourrait nous effrayer. Celui qui porte cette ceinture de vérité a donc « les reins ceints », et il sera donc toujours prêt pour tous types de combat (Lc 12, 35).

4. Comme une ceinture, la Parole de Dieu doit constamment nous sanctifier

Le soldat se réjouit de porter à sa ceinture toutes ses armes et ses multiples trésors de défense ou d’attaque. Car sans elle, il se sent diminué et faible. Sa ceinture lui redonne en fait une confiance inouïe dans ses capacités.

Nous aussi devrions constamment porter la ceinture de la vérité autour de nous, afin qu’elle ne cesse de nous sanctifier, de nous purifier, de nous emmener à vivre une vie qui glorifie Dieu, en tout temps. En effet, Jean 17, 17 « Sanctifie-les par ta vérité : ta parole est la vérité ». Et à force de nous sanctifier, la vérité de la Parole de Dieu que nous aurons revêtue comme ceinture, ne cessera de nous transformer en la même image que le Christ, et de nous faire porter beaucoup de fruits.

Dans Jn 18, 37 : « Moi, je suis né, je suis venu dans le monde pour ceci : rendre témoignage à la vérité. Quiconque appartient à la vérité écoute ma voix. Pilate lui dit : « Qu’est-ce que la vérité ? »

En réalité, cette vérité dont chaque enfant de Dieu doit se ceindre, c’est le Seigneur Jésus-Christ même, Lui qui est le Chemin, la Vérité et la Vie[2] »

Avoir le Christ autour de nos reins nous donne l’assurance et la capacité de combattre dans la victoire et non plus, pour la victoire !


[1] 1 Tim 2, 7

[2] Jn 14, 6

Articles récents

Tapez votre recherche et appuyez sur entrée