Dans News

Mais où sont nos députés ?

Adopté en première lecture par l’Assemblée nationale le 15 octobre 2019, le texte du projet de loi dite bioéthique a été transmis au Sénat qui l’a adopté le 4 février dernier après l’avoir modifié. La chambre des députés l’a adopté en deuxième lecture le 2 juillet avec 60 votes pour et 37 contre (soit 97 votes exprimés sur 570 députés ! – mais où donc étaient les absents[1] ??? -).

Rappel des précédentes mobilisations pour le retrait du projet de loi bioéthique

Quand il s’est agi de porter des arguments de bon sens et de raison devant les artisans de ce projet de Loi, force est de constater que la bonne volonté de dialogue des différents responsables des religions s’est heurtée à l’indifférence, au mépris, voire à la mauvaise foi et à l’hostilité ouverte.

Des messages d’alerte d’évêques

Comme les responsables d’autres religions, les évêques de France se sont exprimés, en particulier par la voix du groupe de bioéthique, présidé par Mgr Pierre d’Ornellas.

De nombreux évêques, à titre personnel, ont tenu à alerter l’opinion publique et ont attiré l’attention de leurs députés sur le « désastre éthique » de ce projet de loi. Au moins, on ne pourra pas leur reprocher demain leur silence !

Des personnalités courageuses

Ex : Véronique Lévy[2] : « Nous sommes le temple de la présence de Dieu. Dieu nous a créés à Son image. Et, aujourd’hui, avec ces lois, avec l’avortement, avec cette PMA pour toutes, l’homme n’est plus un temple, il devient un objet. Il devient objet de manipulations. Regardez, nos églises, nos cathédrales brûlent. Aujourd’hui, c’est la cathédrale de l’homme, c’est l’homme lui-même, créé à l’image de Dieu, qui flambe, et, qui est profané par les marchands du temple de nos corps ».

« Ils veulent créer des chimères, modifier l’ADN, trier les embryons, faire de l’eugénisme, éliminer les embryons déficients. L’altérité, le masculin et le féminin de notre humanité sont gommés. Le mot procréation médicalement assisté est un mensonge d’Etat. Car, la procréation c’est quand l’homme et la femme s’unissent dans un acte d’amour, dans le don total des personnes. Aujourd’hui, la femme n’a plus besoin de l’homme. »

Un prophétisme à développer

Mgr Aillet[3] : « L’Eglise, en cherchant à être audible, n’a-t-elle pas tendance à sacrifier trop facilement à la sacrosainte loi de la communication, au risque d’affadir son message et de manquer de fermeté sous prétexte qu’elle craindrait de choquer ? Dans ces conditions, comment s’étonner que notre discours trouve si peu d’écho dans les grands médias et l’opinion publique ? »

La mission prophétique de l’Eglise est précisément de proclamer, à temps et à contretemps, la Vérité sur l’homme dont elle est la dépositaire par mandat divin. »

 

Mission prophétique et combat spirituel

Nous pouvons nous former en lisant une analyse des débats de la chambre des députés sur le site https://fr.calameo.com/read/00231531624ff1aba759e

Ce Projet de Loi bioéthique n’est pas achevé : il doit encore repasser devant le Sénat et il appartiendra probablement au Conseil Constitutionnel de le valider ou non.

Il est nécessaire de continuer à alerter les consciences, en particulier celle des sénateurs qui auront à l’examiner fin octobre.

Nous pouvons être en communion avec les Associations Familiales Catholiques qui manifesteront le samedi 10 octobre dans plusieurs villes de France.

Nous pouvons aussi écrire à M. le Président de la République pour le respect des droits de l’enfant. Une proposition de texte est sur https://www.mesopinions.com/petition/politique/pma-pere-papa-es/73686

 

Il s’agira aussi, pour nous fidèles de l’Eglise catholique, de combattre avec les armes spirituelles traditionnelles : la Parole prophétique – qui comme celle de Jésus peut faire reculer les ténèbres et chasser les démons –, la prière, en particulier le chapelet, et le jeûne… Le Seigneur cherche des âmes de prière et de sacrifice pour s’engager courageusement dans ce combat.

 

Nous pourrons prendre aussi le moyen de la consécration de nos personnes et de notre Nation, la France, aux deux Cœurs unis de Jésus et de Marie, pour renouveler notre Alliance, celle de notre baptême, et l’Alliance de notre pays, avec la Sagesse éternelle.

[1] Y compris les 4 députés des Pyrénées Orientales !

[2] https://www.lesalonbeige.fr/veronique-levy-en-mission-pour-la-vie/

[3] http://diocese64.org/actualites/item/2017-la-mission-prophetique-de-l-eglise-a-propos-de-l-adoption-du-projet-de-loi-bioethique-par-l-assemblee-nationale

Articles récents

Tapez votre recherche et appuyez sur entrée